jeudi 31 décembre 1981

N° 6, 1981
















Pour ce numéro, une mise en page un peu radicale, toutes les pages sont "en paysage" ! Et en page 3, ce portrait de Véronique avec Bernard Swell qui m'a valu quelques lettres à l'époque... En fait, je les ai pris en photo dans les loges de l'émission Destination samedi (en décembre 1980) et comme j'étais un peu près et que j'avais peur qu'elle soit floue, je l'ai doublée. Or, à l'arrivée, sur l'une, Véronique était floue et sur l'autre, c'était Bernard. Et Photoshop qui n'existait pas... Alors, j'ai sorti les ciseaux et fait ce grossier montage (à voir sur le scan de la page).
1981 est une année faste. D'abord, il y a ce nouvel album, "Laisse la vivre", dont (et c'est une première) j'ai la cassette deux semaines avant la sortie (d'abord écoutée chez Colette Sanson qui voulait mon avis "à vif"). Petite parenthèse, coup de fil de Colette un soir chez moi : "Véro vient de m'appeler, elle va entrer en studio tout à l'heure pour enregistrer Je serai là et elle n'a pas les textes...". Je mets donc le live 76 sur la platine et retranscris illico les textes pour les réciter plus tard au téléphone à Colette, ce qui nous fait sourire puisque je dois lui déclarer des trucs du genre "Si nos amours te font rire, Chante-le moi"... Ensuite, il y a le Palais des Sports (en mai) et sa promo. Au mois d'avril, on arrive même à prévenir (voir plus bas) suffisamment à l'avance les "membres du club" pour participer à l'enregistrement de l'émission Rock à Mymy sur Europe 1 (interview de Véronique par Mychèle Abraham qui, lors de la diffusion, aura la gentillesse de donner l'adresse de la boite postale mais m'appellera Claude Calut...)
A cette époque, j'ai aussi un copain fan d'Amanda Lear... et il ira la voir chez elle avec quelques numéros d'Harmonies pour lui montrer ce qu'il aimerait faire pour elle. Ainsi naîtra Follow me, éphémère fanzine. Même histoire avec un garçon et une fille qui lanceront un fanzine sur Véronique Jeannot, Véro'press dans lequel ils parleront de Véronique et d'Harmonies à deux reprises (en octobre 1981 et décembre 1983).
La photo de la dernière page, créditée "X" à l'époque, est en fait d'Isabelle Péruzat, du temps où elle étudiait la photo (1977-78) et a été prise lors d'une émission radio. Lors de l'interview chez elle, à Orgeval, j'avais photographié ses planches contact :

Dans le journal était également glissé un mini-sondage :Fin de l'année, une Lettre format A5 :Pour la sortie du double-album live au Palais des Sports 81, François (de Marseille) à placé deux photos (dont une qu'on retrouve page 12 de ce numéro 6), moi une (pas terrible d'ailleurs). Quant à la pochette en général, Véronique n'en est pas satisfaite. Les crédits ne lui conviennent pas, la photo intérieure prise avant le spectacle ne donne pas une bonne idée de l'ambiance du concert. Elle n'a pas tort et WEA fera fabriquer une 2e version, censée remplacer la précédente une fois l'intégralité du premier stock vendue.

Agrafées et glissées avec ce numéro, les 7 pages photocopiées suivantes :







Palais des Sports, entrée de la loge, mai 1981 © LC

Palais des Sports, dans la loge avec ses parents, mai 1981 © LC


Interview Europe 1 avec Michèle Abraham, avril 1981 © LC



Au mur, dans le bureau de Claude Wild, ce portrait de Véronique.

Agenda 1981


Cette page se veut le reflet, date après date, de lannée 1981 ;
elle sera régulièrement complétée.


2 janvier 1981
Diffusion du Noël des étoiles sur Antenne 2. 
Véronique y conte à sa façon l’histoire du Fantôme de Canterville.



3 janvier 1981
Véronique remet un Trophée à Jean-Paul Bardinet (jumping)
lors des Trophées des sports s
ur Antenne 2.
Photo © François Gaillard


Janvier-mars 1981
Fin de lenregistrement de l’album Laisse-la vivre à Los Angeles



29 mars 1981
Séance photo pour Télé 7 jours dans la maison d’Orgeval avec les parents
 Photos © Henri Tullio



Avril 1981
Interview par Michèle Abraham sur Europe 1 (Rock à Mymy)
 Photo © L. Calut


 

Avril 1981
Michel Berger parle de Véronique dans une interview au mensuel Playboy :
“Là, sur plusieurs années, elle et moi, nous avons trouvé une musique, un ton, un style, elle avec Besoin de personne en particulier et moi avec Donne-moi du courage. Ça n’a pas été un succès éclatant, mais nous avions découvert la façon de nous exprimer pleinement. Après j'ai fait Message personnel pour Françoise Hardy, qui a marqué. Et, après quelques autres étapes, il y a eu La déclaration avec France Gall. C’est là que Véronique a pris son tournant américain, plus violent, et moi j'ai approfondi mon tournant différent, plus centré sur lémotion et sur… C’est difficile de mettre une étiquette. « Romantique » n’est pas le mot… […]”




15 au 20 avril 1981
pétitions de la tournée à Londres jusqu’au 19,
et le 20 à Lyon

Photo © Le Progrès




21 avril-10 mai 1981
Tournée en France, Suisse et Belgique

21 avril Lyon (2 shows)
22 avril Genève  
23 avril Saint-Étienne
 24 avril Marseille 
25 avril Nice (2 shows)
 27 avril   Montpellier
Véronique y fête son anniversaire
Photo © François Gaillard
 
28 avril   Toulouse  
29 avril Bordeaux
 30 avril Rennes 
1er mai Quimper
 2 mai Nantes
 4mai Rouen 
5 mai Bruxelles 
6 mai Lille
 7 mai Reims 
8 mai •  Metz
 9 mai Strasbourg



22 avril 1981
Sortie du LP Laisse la vivre 
(sortie en Allemagne le 16 avril)

Principales photos promo




12 au 31 mai 1981
Palais des Sports de Paris
 Photo © Jean-Philippe Dupont
 Photo © Claudine Alyanakian
(sauf 28 et 29 mai : concerts annulés pour cause d’intoxication alimentaire des musiciens
– ce qui permet à Véronique d’aller voir Michel Jonasz à l'Olympia : 
“J'ai tellement frappé fort des pieds pour manifester, que mes chaussettes se sont retrouvées tout au fond de mes bottes !” )

Générale le 14 mai

Photo © Valerie_Constantini



30 et 31 mai 1981
• Tournage télé (diffusé le 8 août 1981). 
• WEA remet à Véronique sur la scène du Palais des Sports un disque dor
et un trophée spécial pour plus de 100 000 exemplaires de Laisse-la vivre.





Juin 1981
Une télé à Athènes




Été 1981
 • À Carantec et à Caldetas
Emménagement à Triel (“Il n’y aura plus de soirées de bal dans la maison d’Orgeval)



8 août 1981
Première diffusion d’une partie de la captation du Palais des Sports, filmé les 30 et 31 mai. Les titres sont dans le désordre et à part Bahia, il manque les titres où Véronique est seule au piano. 

Setlist :
Monsieur Dupont (intro)
Féminin
  Bernard’s song
How many lies
Vancouver
On m’attend là-bas
Celui qui n’essaie pas
Dix-sept ans (Bernard Swell)

Bouddha
  Doux dehors fou dedans
Laisse-la vivre

Bahia
Je suis la seule

À voir en 4 parties sur wat.tv :partie 1

 


Mi-septembre 1981
À Los Angeles pour mixer le double album live (sortie en décembre)




Octobre 1981
Sortie du 45 tours L'amour qui bat / Santa Monica
Video




Fin novembre 1981
Véronique de retour à Paris



10 décembre 1981
Sortie du double LP Palais des Sports

Il existe deux pochettes. Véronique n’était pas satisfaite de la première :
les textes des crédits ne lui conviennent pas, la photo intérieure prise avant le spectacle ne donne pas une bonne idée de l’ambiance du concert. WEA fera fabriquer une 2e version, censée remplacer la précédente une fois l’intégralité des premiers exemplaires vendus.




28 décembre 1981
Interview sur Radio 7 au micro de Francis Cadot.
On annonce encore un album en langue anglaise pour le marché américain (“Je ne sais pas du tout si ça marchera mais je crois que je m'en voudrais de ne pas essayer”)



> La TVgraphie de Véronique en 1981 est à retrouver ici.  

> Les coupures de presse de 1981 sont sur
le blog Kiosque Véronique Sanson Officiel