samedi 15 août 2009

Véronique et Stephen Stills dans "Gala"

Cette année, la saga de l’été de Gala s'intitule “Brisées par un homme” ! Et le n° 842 (du 29 juillet au 5 août 2009) s’avère assez intéressant, uniquement parce qu’il nous permet de retrouver des photos de Véronique et de Stephen Stills, “son amour assassin” (sic), dans les années 70. Le texte, par contre, signé Christophe d'Antonio (rédacteur en chef adjoint du magazine), ne nous apprend pas grand chose et glisse même quelques petites erreurs (ce n'est pas du Colorado que Véronique n'a pas eu “d’autre choix que de fuir” mais bien de Los Angeles).



En complément, un article d'Ici Paris (mai 80), assez drôle et truffé d'âneries ce qui était leur marque de fabrique à l'époque et qui l’est moins aujourd'hui que ce genre de presse s’est généralisé – avec une photo de leur rencontre, dont on nous dit qu'elle s’est “faite par hasard”... devant un certain nombre de photographes quand même ;-)

Emprunt au magazine Platine d'août 1994 :
Jean Mareska (label manager pour Atlantic et Elektra, de 1971 à 1974)
: “Je me souviens bien du jour où Véronique Sanson a rencontré Stephen Stills, avec lequel elle a eu ensuite une liaison. C'était dans les salons du Georges V où il y avait une party. Je me souviens qu'Hugues Aufray était là, et qu'on a présente Véro à Stills. Ils ont commencé à parler tous les deux, sont allés s'asseoir dans un coin, et ne se sont plus quittés de toute la soirée. C'était comme dans les romans d'amour, plus rien n'existait pour eux.”


Ici-Paris




3 commentaires:

  1. Trop drôle de b^tise l'article d'Ici-Paris. Le coup de la rencontre aux states et surtout de la vieille sorcière centenaire du mexique Paquita. MDR ! Pour l'article récent de Gala, effectivement, c'est un condensé,avec l'erreur que tu as relevée, de "La douceur du danger" (livre et doc). Personnellement, je n'aime pas du tout quand Véro fait l'objet d'articles dans ce genre de presse...

    RépondreSupprimer
  2. on apprend beaucoup de choses merci

    RépondreSupprimer
  3. véronique Sanson ou le vrai amour de michel berger!

    RépondreSupprimer